Le toit de la prison de Nancy en 1972

Artiste
Nicolas Daubanes

Centre d'art
Chapelle Saint-Jacques - centre d'art contemporain

Date affichée
2018

Le toit de la prison de Nancy en 1972

Visuel
Vue de l’exposition « Aucun Bâtiment n’est innocent », 2018, photo ©fdeladerriere
Vue de l’exposition « Aucun Bâtiment n’est innocent », 2018, photo ©fdeladerriere
Body

Sculpture-installation in situ en bois, fer, peinture, terre-cuite (briques), 900 x 300 x 130 cm.

Avec cette œuvre, le travail de Nicolas Daubanes sur les prisons continue et se renouvelle en se nourrissant d’images et de documents d’archives. L’histoire est pour lui la simple matière première d’une œuvre en cours, il s’y réfère mais pour la détruire de l’intérieur.

Bloc infos +

Nicolas Daubanes est né en 1983 (France), il vit et travaille à Perpignan (France)

L’œuvre a été réalisée dans le cadre de l’exposition « Aucun bâtiment n’est innocent » du 14 avril au 16 juin 2018. Elle est coproduite par La Briqueterie de Nagen (Saint-Marcel-Paulel) et Collective Pulse for shared success.