Notre monde brûle

Date affichée
Du 15 juin au 13 septembre 2020

Notre monde brûle

Palais de Tokyo

Visuel
Sammy Baloji, Sans titre, 201, vue de l’exposition « Notre monde brûle », Palais de Tokyo (21.02 – 17.05.2020) © Aurélien Mole
Sammy Baloji, Sans titre, 201, vue de l’exposition « Notre monde brûle », Palais de Tokyo (21.02 – 17.05.2020) © Aurélien Mole

En collaboration avec le MATHAF

L’exposition Notre monde brûle propose un regard engagé sur la création contemporaine depuis le Golfe Persique où les guerres et les tensions diplomatiques n’ont cessé de déterminer l’histoire de ce début de XXIe siècle. Le titre fait explicitement référence aux drames humains que génèrent les conflits successifs dans cette région tout en intégrant de manière plus large les catastrophes écologiques incarnées par les immenses feux de forêt destructeurs de l’Amazonie à la Sibérie en passant par la Californie. Mais le feu n’est pas uniquement l’affirmation d’un péril. De façon ambivalente, il est aussi le symbole du formidable élan démocratique que connait cette même région à travers les Printemps arabes.
 
De la destruction des trésors irakiens (Michael Rakowitz) au sort des réfugiés syriens (Monira Al Solh) en passant par le financement des Talibans à travers l’exploitation du lapis lazuli en Afghanistan (Asli Cavusoglu), Notre monde brûle présente un maillage complexe d’évènements auxquels les oeuvres d’art se réfèrent tout en offrant de multiples échappées poétiques. L’exposition ouvre d’ailleurs sa réflexion à la problématique de l’Anthropocène (John Akomfrah, Yto Barrada, Raqs Media Collective) et à la question de l’usage des ressources naturelles (Monira Al Qadiri,  Sammy Baloji, Fabrice Hyber) afin de participer au débat sur la nécessité de changer notre rapport exclusivement utilitariste à l’environnement.
 
Avec :
John Akomfrah, Mustapha Akrim, Francis Alÿs, Kader Attia, Mounira Al Solh, Bouthayna Al Muftah, Monira Al Qadiri, Sophia Al Maria, Sammy Baloji, Yto Barrada, Aslı Çavuşoğlu, Faraj Daham, Bady Dalloul, Inji Efflatoun, Khalil El Ghrib, Mounir Fatmi, Fabrice Hyber, Dominique Hurth, Amal Kenawy, Amina Menia, Shirin Neshat, Otobong Nkanga, Sara O’Haddou, Michael Rakowitz, Younes Rahmoun, Wael Shawky, Oriol Vilanova, Danh Vo, Raqs Media Collective
 
Programmation culturelle avec :
Bolatito Aderemi-Ibitola, Francis Alÿs, Tania Bruguera, Bady Dalloul, Irreversible Entanglements, Jane Jin Kaisen, Katia Kameli, Basim Magdy, Amina Menia, Sara Ouhaddou, Raqs Media Collective et Ben Russell.
 
Commissaire : Abdellah Karoum
Co-commissaire : Fabien Danesi

Palais de Tokyo
13 Avenue du Président Wilson
75116 Paris
 
> Consulter le site
> Facebook
> Twitter
> Instagram


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Magali Daniaux, Cédric Pigot
2014
Jeu de Paume
Edwige Aplogan
2017
Centre National d'Art Contemporain de la Villa Arson
Julie Richoz
2015
Cirva Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques
Elise Vandewalle
2015
Centre Photographique d’Île-de-France
Pieter Vermeersch
2015
Espace de l’Art Concret - Centre d'art contemporain
Farah Atassi
2014
Le Grand Café - Centre d'art contemporain
Mathieu Provansal
2017
Maison des Arts Georges & Claude Pompidou
It's Our Playground, Camille Le Houezec, Jocelyn Villemont
2019
Villa du Parc - Centre d'art contemporain
Sarah Tritz
2019
Centre d'art contemporain d'Ivry - Le Crédac
Martin Schepers
2016
Centre Photographique d’Île-de-France

Lire aussi 1

Lire aussi