Christian Lhopital, l’ œil extravagant - 40 ans de dessins

Date affichée
Du 10 octobre 2020 au 17 janvier 2021

Christian Lhopital, l’ œil extravagant - 40 ans de dessins

Le 19 CRAC - Centre régional d'art contemporain

Visuel
Christian Lhopital, Après demain matin 5, 2005, technique mixte sur papier, 40x30cm.
Christian Lhopital, Après demain matin 5, 2005, technique mixte sur papier, 40x30cm.

« L’image extravague (vagat) fondamentalement : elle erre à l’aventure, elle va et vient, de-ci, de-là, elle se répand sans contrainte obvie. Bref, elle papillonne, comme on dit ». Georges Didi-Huberman1

Dans l’atelier, sur fond de musique jazz, l’artiste trace, colle, brosse, gratte, estompe sur la feuille le pastel, le crayon de couleur, ou encore la poudre de graphite, laisse « dripper » la peinture acrylique, dilue et étale l’aquarelle, puis rehausse quelques formes d’un contour partiel. Les outils se relaient, les médiums se mélangent pour faire émerger figures et nuées de la légèreté même des matières. Sur la feuille comme sur les murs, le mouvement continu de la main et des outils fait danser les images, libère des formes vagabondes et fantaisistes, cruelles et facétieuses, souvent incertaines mais nous engageant toujours à les rejoindre dans un espace hanté par des sédiments de lectures et de musiques, par les oripeaux d’une époque et le spectacle du monde.2

Christian Lhopital procède le plus souvent par séries qui n’en sont pas moins sécables : variations autour d’une même figure, d’un même motif ou espace, mais aussi libre association de dessins disparates réunis par les mots d’un titre. La présence du jeu tisse entre les séries une des multiples « cohérences aventureuses »3 de cette œuvre : jeux de l’enfance et de ses démons mais aussi celui de l’acteur (de cinéma, de théâtre) et celui du musicien (de jazz surtout).

Au fil des ans, l’artiste a développé en parallèle trois types d’espace, et donc de composition : un espace atmosphérique et indéterminé où la figure, quelle qu’elle soit, est en équilibre précaire, toujours à même de basculer ; une composition cinématique où se répète trois motifs sur trois registres différents, et enfin un espace « scénique » suggérant par quelques lignes hâtives les éléments d’un décor ou de cou- lisses mis en abîme. La perception induite par le premier, entre autres celle des dessins muraux, nous invite à l’immersion ; la seconde, cinématique, induit frénésie et mouvement débridé ; la troisième adopte le point de vue extérieur du spectateur face à l’agitation du monde.

Depuis les premiers dessins au stylo bille des années soixante-dix jusqu’aux dernières aquarelles, sans oublier les sculptures d’animaux en peluche emprisonnés dans la peinture, la rétrospective des œuvres de Christian Lhopital proposée par le 19, Crac fera dialoguer quarante ans de travaux. Non programmatiques mais constatées a posteriori, ces « cohérences » restent avant tout guidées par le regard « extravagant » et acéré de l’artiste, un vagabondage libertaire seul rendu possible par le dessin. « Plus je dessine, plus je suis libre » dit-il. La virtuosité graphique de Christian Lhopital a souvent été soulignée mais elle ne compte que pour la formidable liberté de traitement qu’elle lui autorise, sur le fil de la joliesse et du mauvais goût, de l’illustratif et du fantastique, du pathétique et du burlesque.

Anne Giffon-Selle


1G. Didi-Huberman, « Dessin, désir, métamorphose (esquissés sur les ailes d’un papillon) », in Le Plaisir du dessin, musée des Beaux-arts de Lyon, 2007-2008, p. 215.
2Paragraphe extrait de : Anne Giffon-Selle, Solitude et multitudes, Galerie Michel Descours, Lyon, 2019.
3Ibid., p. 226.

 

Vernissage vendredi 9 octobre à partir de 17h.

Le 19 CRAC - Centre régional d'art contemporain
19 avenue des Alliés
25 200 Montbéliard
 
> Consulter le site
> Facebook
> Instagram


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Kameelah Janan Rasheed
2018
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
Éric Nehr
2015
CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France
Dominique Gilliot
2018
Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme
Eléonore False
2019
Le Grand Café - Centre d'art contemporain
Adrien Guillet
2018
CAC Brétigny, centre d'art contemporain d'intérêt national
Éric Giraudet de Boudemange
2018
La Criée Centre d'art contemporain
Shilpa Gupta
2017
Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme
Edit Oderbolz
2018
Crac Alsace / Centre Rhénan d'Art Contemporain
Mohssin Harraki
2018
Maison des Arts Georges & Claude Pompidou
Karthik Pandian
2014
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche

Lire aussi 1

Lire aussi