Weather Stork Point - Camille Blatrix

Date affichée
Du 25 septembre 2021 au 30 janvier 2022

Weather Stork Point - Camille Blatrix

Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme

Visuel
Camille Blatrix, Weather Stork Point, 2021.
Camille Blatrix, Weather Stork Point, 2021.

Camille Blatrix crée des environnements peuplés de sculptures et d’objets marquetés dont l’origine de fabrication reste souvent équivoque : ses œuvres apparaissent telles des êtres/machines hybrides dont l’organisme synthétiserait idées abstraites et romances intimes, techniques artisanales et fascination pour le design high-tech, imagination onirique et matérialité hermétique. Il donne forme à des objets incohérents, aux fonctions indéterminées, mais laissant flotter comme une impression de déjà-vu.

Ses œuvres ont souvent pour but d’activer un espace donné  qui, s’il est la plupart du temps neutralisé et aseptisé pour mettre en valeur les œuvres d’art - négligeant parfois le confort psychologique du visiteur -, permet également à l’artiste de le transformer à sa guise. En s’inspirant de l’univers des start-up, des  GAFA ou des franchises internationales, et leurs promesses d’un espace public chaleureux pour l’usager, afin qu’il se sente comme chez lui, Camille Blatrix propose une autre manière, plus sensible et animée, de s’accommoder de l’impasse théorique du white cube. Les expositions et les projets de l’artiste propagent alors une ambiance futuriste bien que familière, une temporalité parallèle dans laquelle intimité et bien-être entretiennent une lutte constante avec l’espace d’exposition, souvent perçu comme excluant, incommodant et incarnant le pouvoir institutionnel ou celui du marché. On y rencontre ainsi des « machines » habitées d’âmes, mettant en scène des scénarios typiques des comédies romantiques ou d’histoires pour enfants avec leurs personnages archétypaux : le malheureux, le joyeux, le facétieux, le présomptueux, l’amoureux éconduit… Mais aussi des anecdotes correspondant à sa vie familiale. C’est ainsi que ses œuvres parlent, clignotent, veillent, se réveillent, et disséminent de fortes charges émotionnelles afin d’exprimer leur besoin de reconnaissance, leur soif de vivre et d’être perçues comme vivantes en s’extrayant, comme elles le peuvent, de leur sourde enveloppe machinique. 

Intitulé Weather Stork Point, son projet présenté au centre d’art contemporain - la synagogue de Delme, vient de très loin, et c’est après un long périple jalonné de passages d’une dimension à l’autre, que ses œuvres ont traversé l’arche de la synagogue pour venir y occuper les lieux. Après leur exposition à la Kunsthalle de Bâle début 2020, ces dernières  se sont trouvées piégées dans divers espaces-temps, les empêchant de parvenir à destination, et repoussant de fait la date de leur exposition à Delme. La cabane animée d’une lueur oscillante abrite l’espace de l’exposition de la Kunsthalle, à la fin duquel le visiteur se trouvait face à un miroir, lui même accroché à un mur empêchant l’accès à une salle mystérieuse. Cette salle  dissimulée s’avère ici être l’espace de la synagogue de Delme, à partir duquel une fenêtre permet de voir l’espace d’exposition bâlois, comme si le visiteur se retrouvait de l’autre côté du miroir, il y a plus d’un an. Chaque œuvre présentée est un personnage de cette histoire d’errance à travers l’incertitude : on y trouve une table d’orientation, des animaux schématisés (souris, cigogne, crocodile…), une table de jeux pour enfant, des objets aux fonctions inconnues. Les spirales peintes sont issues des motifs de marqueteries exposées à Bâle, et figurent ici des zones de passages trans-dimensionnels. Weather Stork Point présente ainsi l’aboutissement d’une longue attente, faite d’espoirs et de désespoirs, de rires et de pleurs, de dépressions et d’enthousiasmes, et fonctionne telle une synthèse ultra-compressée de cette multiplicité d’émotions fugaces.

 

L’exposition Weather Stork Point de Camille Blatrix sera accompagnée d’une édition publiée chez Paraguay press, éditée en partenariat avec la Kunsthalle de Bâle, la galerie Balice-Hertling, et bénéficiant du soutien du CNAP.

 

 

Cette exposition est réalisée en coproduction avec la Kunsthalle de Bâle qui a présenté le travail de Camille Blatrix lors de l'exposition Standby Mice Station du 17 janvier au 15 mars 2020. 

Vernissage vendredi 24 septembre 2021 à 18H00

Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme
33 rue Poincaré
57590 Delme
 
> Consulter le site
> Facebook
> Twitter
> Instagram

 


Les Expositions du moment

Espace multimédia Gantner
Du 19 juin au 27 novembre 2021
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
Du 17 septembre au 27 novembre 2021
BBB centre d'art
Du 17 septembre au 4 décembre 2021
Galerie Edouard Manet / Ecole municipale des beaux-arts
Du 30 septembre au 4 décembre 2021
Maison des Arts Georges & Claude Pompidou
Du 3 octobre au 5 décembre 2021
Centre d’art le LAIT / Laboratoire Artistique International du Tarn
Du 30 octobre au 5 décembre 2021
Centre d'art contemporain / Passages
Du 15 octobre au 10 décembre 2021
CAC Brétigny, centre d'art contemporain d'intérêt national
Du 11 septembre au 11 décembre 2021
La Galerie, centre d'art contemporain
Du 18 septembre au 11 décembre 2021

Les Oeuvres produites par les centres d'art

Adélaide Feriot
2016
Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière
Laura Couto Rosado
2015
Cirva Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques
Bernard Calet
2017
Centre d'art La Chapelle Jeanne d'Arc
Samit Das
2017
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
Tiphaine Calmettes
2018
La Galerie, centre d'art contemporain
Sarah Tritz
2016
Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière
Julien Bismuth
2013
Centre d'art contemporain de la Ferme du Buisson
Estefanía Peñafiel Loaiza
2014
Centre d'art contemporain d'Ivry - Le Crédac
Thelma Cappello
2019
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche

Lire aussi 1

Lire aussi