Florence Lazar - Tu crois que la terre est chose morte...

Date affichée
du 12 février au 2 juin 2019

Florence Lazar - Tu crois que la terre est chose morte...

Jeu de Paume

Visuel
Numéros du journal Le Progressiste 1971 Série photographique du collège Aimé-Césaire, 2016 Florence Lazar Collège Aimé-Césaire, Paris / FMAC, Paris
Numéros du journal Le Progressiste 1971 Série photographique du collège Aimé-Césaire, 2016 Florence Lazar Collège Aimé-Césaire, Paris / FMAC, Paris

Florence Lazar (née à Paris en 1966) est artiste, cinéaste et photographe. Elle s’attache dans son oeuvre à faire surgir des récits minoritaires dans des contextes géographiques et sociaux particuliers. Le recours à l’enquête et l'attention portée au processus de transmission de l'histoire sont au coeur de son travail.

L’exposition de Florence Lazar au Jeu de Paume propose une mise en perspective de son oeuvre à travers une sélection de films et de photographies datant de 2000 à aujourd’hui. À la fin des années 1990, au sortir des guerres d'ex-Yougoslavie, Florence Lazar se saisit d’une caméra vidéo et se rend sur place. Elle a besoin de comprendre ce qui vient d’avoir lieu sur ce territoire tout à la fois proche, par son histoire familiale, et étranger, parce qu’elle vit en France et n’en parle pas la langue. La forme documentaire fait ainsi irruption et s'impose durablement dans son oeuvre.

Elle a ainsi réalisé un ensemble de films sur différentes situations issues du conflit en ex-Yougoslavie (la fin de la guerre, la chute de Milošević, la création d’une cour spéciale à Belgrade pour juger les crimes de guerre, la réécriture de l’histoire en République serbe de Bosnie). Parallèlement, elle a exploré d'autres contextes géographiques et sociaux, en s'intéressant à la restructuration urbaine d’une ville de la banlieue parisienne, Montfermeil, ou plus récemment, aux conséquences de l’usage massif du pesticide chlordécone dans les bananeraies antillaises. L’ensemble de ces oeuvres propose une relecture des évènements et questionne la notion de transmission dans des contextes d’entravement ou d’effacement de la mémoire collective. Ces problématiques se poursuivent dans son travail photographique où sont réanimés les débats nationaux et transnationaux autour de la période de la décolonisation et des fragments de l’histoire de la gauche autogestionnaire française.

Jeu de Paume Paris
1 place de la Concorde
75008 Paris

> Consulter le site


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Hemali Bhuta
2017
Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière
Damien Cabanes
2016
Le Creux de l'enfer - Centre d'art contemporain
Bertille Bak
2014
Le Grand Café - Centre d'art contemporain
Marc Pataut
2015
Centre Photographique d’Île-de-France
Enna Chaton
2014
Centre Régional d'Art Contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
Laëtitia Badaut-Haussmann
2016
La Galerie, centre d'art contemporain
Juan Fernando Herrán
2017
Centre d'art contemporain La Halle des bouchers
Samy Rio
2016
Cirva Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques
Deana Kolencíková
2017
Centre d’art le LAIT / Laboratoire Artistique International du Tarn
Melik Ohanian
2014
Centre Régional d'Art Contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Lire aussi 1

Lire aussi