Caroline Mesquita - Le festin

Date affichée
Du 16 octobre 2020 au 16 janvier 2021

Caroline Mesquita - Le festin

Passerelle Centre d'art contemporain

Visuel
Caroline Mesquita, dessin préparatoire à l’exposition "Le festin" - Passerelle Centre d’art contemporain, Brest, 2020
Caroline Mesquita, dessin préparatoire à l’exposition "Le festin" - Passerelle Centre d’art contemporain, Brest, 2020

Passerelle Centre d’art contemporain présente pour la première fois une exposition monographique de Caroline Mesquita (née en 1989) en Bretagne. La native de Brest construit un projet in situ inédit puisant dans un imaginaire formel local mêlé à son vocabulaire personnel proche de celui de la science-fiction.

Une sculpture monumentale et monolithique investit le patio du centre d’art, mimant un restaurant bâti selon une architecture traditionnelle bretonne en ardoise. A là fois sublime et merveilleux, l’édifice-sculpture rappelle le monde des contes de fées tout en comportant cette part de drôlerie chère à l’artiste. Ce restaurant « fermé pour vacances » n’est pas accessible, il semble réel mais en s’approchant son caractère factice s’affirme. Au premier étage du centre d’art, des sculptures en métal sont exposées à la manière de plats de restaurant, dévoilant des mets issus d’une gastronomie fantasmée. Caroline Mesquita s’engouffre dans une représentation figurative fantastique et onirique. Le noir-ardoise tranchant du restaurant laisse la place à un doré cuivré soyeux ; les échelles sont faussées : la bâtisse se retrouve miniaturisée et les aliments du menu du restaurant deviennent gigantesques.

Cherchant à éviter toute grandiloquence intellectuelle, Caroline Mesquita ramène dans le champ de l’art la notion du plaisir de l’acte créatif. L’exposition se fait ainsi méditation et narration ouverte, laissant une grande part à la divagation et au rêve. Le festin évoque pour tou.te.s un moment convivial mais aussi une certaine idée du somptueux et de la démesure. Il est le temps des retrouvailles païennes ou religieuses, amicales ou familiales, le temps de la fête gustative dans toutes les cultures. Cette simple joie – le rassemblement – a disparu en 2020 à cause du contexte sanitaire. Caroline Mesquita essaye ici de ramener ce plaisir fondamental de manière conceptuelle et formelle. L’exposition se développe avant tout comme une célébration de « l’ensemble » et du commun.

Depuis quelques années, Caroline Mesquita a étudié le corps humain sous toutes ses formes, depuis la question de l’identité à sa permanence dans le temps. Pour Le festin, elle observe « ce qui fait fonctionner la machine », de la nourriture comme carburant. Il s’agit également d’éprouver l’idée du ralentissement, du slow life. Les tendances actuelles de l’ultra-communication et de l’ultra-mobilité sont destinées à s’inverser. « Qu’est ce qui est essentiel à notre existence ? » pourrait en être la question sous-jacente de l’exposition. La réponse de l’artiste, évitant tout lieu-commun, est dans la simplicité et l’authenticité : l’art, le temps pour soi, le bien vivre et donc le bien manger.

Ouverture le vendredi 16 octobre de 14h à 18h30

Passerelle Centre d'art contemporain
41, rue Charles Berthelot
F – 29200 Brest
 
> Consulter le site
> Facebook
> Twitter
> Instagram


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Liv Schulman
2017
Triangle France
Julie Mathieu
2017
Centre d’art le LAIT / Laboratoire Artistique International du Tarn
Isabelle Le Minh
2019
CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France
Matteo Guidi
2016
Magasin des horizons - Centre national d'arts et de cultures
Quentin Destieu
2017
Maison des Arts Georges & Claude Pompidou
Tobias Spichtig
2019
Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme
Stéphane Protic
2014
3 bis f - Lieu d'arts contemporains
Lydia Gifford
2016
Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière
Quentin Derouet
2015
CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France

Lire aussi 1

Lire aussi