Apostolos Georgiou - Hello Dog, Hello Sir!

Date affichée
Du 16 octobre 2020 au 2 avril 2021

Apostolos Georgiou - Hello Dog, Hello Sir!

Passerelle Centre d'art contemporain

Visuel
Apostolos Georgiou, vue de l'exposition Hello Dog, Hello Sir! - Passerelle Centre d'art contemporain, Brest © photo : Aurélien Mole, 2020
Apostolos Georgiou, vue de l'exposition Hello Dog, Hello Sir! - Passerelle Centre d'art contemporain, Brest © photo : Aurélien Mole, 2020

Passerelle Centre d’art contemporain accueille la première exposition personnelle institutionnelle d’Apostolos Georgiou en France. Né en 1952 à Thessalonique en Grèce, Georgiou a tout d’abord étudié l’architecture à Vienne avant de poursuivre des études de peinture à Florence de 1973 à 1975. Il vit et travaille entre Athènes et l’île de Spokelos où il développe une œuvre picturale atypique entre peintures de grands formats et dessins. L’exposition Hello Dog, Hello Sir! est une présentation d’une vingtaine d’œuvres récentes. Le titre, volontairement absurde, évoque tout d’abord une toile présentée dans l’exposition mais surtout l’univers ubuesque à la Jacques Tati de l’artiste.

Les personnages de Georgiou ont une existence étonnante, prenant part à des situations souvent inattendues et incohérentes. L’imaginaire est convoqué à travers des scénettes proposant autant d’histoires personnelles que de regardeurs. Georgiou aime raconter, parler des détails de ses toiles mais ne souhaite pas imposer son discours ou ses narrations – ses œuvres sont toutes dépourvues de titre afin d’éviter tout parasitage linguistique. Amateur de métaphore, il compare l’œuvre d’art à l’être aimé.e : il existe une relation de charme unique entre regardeur.euse et peinture.

Georgiou pose son regard sur toutes les strates de la société, alternant ses représentations entre des intérieurs bourgeois, des foules compactes regroupées pour des raisons énigmatiques – des manifestations ou des discours, peut-être des concerts ? –, et des extérieurs qui évacuent la question du paysage. Chaque toile, sauf à de rares exceptions, se construit comme un non-lieu, sans caractéristiques propres, accentué par des fonds gris atones. C’est dans cette négation des repères que cette peinture affirme sa forme tout en pouvant paraître déroutante. Il est ainsi impossible de décrire un contexte précis et les personnages eux-mêmes sont interchangeables, marqués par des traits tranchés mais lambda.

En soi, la peinture de Georgiou rappelle une certaine sorte du théâtre contemporain qui s’attache à effacer toutes références pour conserver l’essence même de la forme et du propos. Cette manière de construire les compositions, de se concentrer sur une expression essentielle amène le spectateur à observer une simple situation entre micro-action et un micro-événement. Souvent autobiographiques, ces instantanés mêlent quotidienneté banale et réflexion sur la condition humaine mâtinées d’un humour absurde ou noir. Il se dégage de ces peintures une impression de sérénité et une sensation ambivalente oscillant entre bienveillance et malaise. Georgiou décrit le sentiment qu’il recherche : « une peinture doit posséder une tension pour nous pousser à la regarder ; pour nous réveiller d’un état d’indifférence ».

Passerelle remercie chaleureusement les galeries gb agency, Paris et Rodeo, Londres/Le Pirée ainsi que les collectionneu.r.se.s privé.e.s

Actuellement uniquement réservées aux professionnel.le.s, les visites sont programmées dans le respect des règles de distanciation et sanitaires en vigueur.

Passerelle Centre d'art contemporain
41, rue Charles Berthelot
F – 29200 Brest
 
> Consulter le site
> Facebook
> Twitter
> Instagram


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Anne-Charlotte Finel
2019
Centre d’art le LAIT / Laboratoire Artistique International du Tarn
Mélanie Matranga
2018
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
Laëtitia Badaut-Haussmann
2015
Passerelle Centre d'art contemporain
Mandy El-Sayegh
2019
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
Julie Mathieu
2017
Centre d’art le LAIT / Laboratoire Artistique International du Tarn
Nobuko Tsuchiya
2015
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
RYBN (collectif)
2017
Espace multimédia Gantner
Hayoun Kwon
2016
Centre d'art et de photographie de Lectoure
Aurélie Pétrel
2019
Le Grand Café - Centre d'art contemporain
Nguyen Trinh Thi
2015
Jeu de Paume

Lire aussi 1

Lire aussi