Poppe-Besta grande [Poppe la grande bête]

Artiste
Musa paradisiaca

Centre d'art
Crac Alsace / Centre Rhénan d'Art Contemporain

Date affichée
2015

Poppe-Besta grande [Poppe la grande bête]

Visuel
Poppe - Besta grande [Poppe la grande bête], 2015. Courtesy Dan Gunn, Berlin et 3+1 Arte Contemporânea, Lisbonne. Photographie Aurélien Mole
Poppe - Besta grande [Poppe la grande bête], 2015. Courtesy Dan Gunn, Berlin et 3+1 Arte Contemporânea, Lisbonne. Photographie Aurélien Mole
Body

Poppe, Francisco, Colina, Nuna et le chanteur sont des figures dont les voix et les histoires construisent les œuvres de Musa paradisiaca. Si elles ont jusqu’alors fait preuve d’une présence puissante quoiqu’invisible, elles apparaissent pour la première fois physiquement dans une exposition. Ces entités invoquées ont ainsi littéralement pris corps - des corps en bois, noueux, lourds, ramenés au sol, endormis, sur lesquels reposent des têtes organiques translucides.
Elles n’ont pas d’identité fixe. Ce sont plutôt des Alma-Bluco, c’est-à-dire des âmes crues, brutes, de fortes subjectivités qui hantent et poursuivent Musa paradisiaca, et qui vont prendre ici temporairement une forme hybride et transitoire.

Bloc infos +

Chêne vert, colle animale.
67 x 195 x 60 cm ; 22 x 20 x 30 cm.

Cette oeuvre a été produite dans le cadre de l'exposition Alma-Bluco, du 18 octobre 2015 au 17 janvier 2016.