Quelques vivres pour l’au-delà (black face, porte-chance, carnation et mélanine, sens du physique) art de survie

Artiste
Gaëlle Choisne

Centre d'art
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche & Villa Vassilieff

Date affichée
2018

Quelques vivres pour l’au-delà (black face, porte-chance, carnation et mélanine, sens du physique) art de survie

Visuel
Vue de l’exposition de Gaëlle Choisne, TEMPLE OF LOVE à Bétonsalon - Centre d’art et de recherche, Paris, 2018. Avec Quelques vivres pour l’au-delà (black face, porte-chance, carnation et mélanine, sens du physique) art de survie, 2018 (détail). Image © Aurélien Mole.
Vue de l’exposition de Gaëlle Choisne, TEMPLE OF LOVE à Bétonsalon - Centre d’art et de recherche, Paris, 2018. Avec Quelques vivres pour l’au-delà (black face, porte-chance, carnation et mélanine, sens du physique) art de survie, 2018 (détail). Image © Aurélien Mole.
Body

textiles et matériaux divers.

Bloc infos +

Gaëlle Choisne est née en 1985 à Cherbourg (France). Elle vit et travaille à Paris (France).

Cette oeuvre produite par Bétonsalon - Centre d'art et de recherche en 2018 a été réalisée dans le cadre de l'exposition "TEMPLE OF LOVE " du 5 septembre au 15 décembre 2018.