Bijari - La Machine du monde

Date affichée
Du 14 septembre au 24 novembre 2019

Bijari - La Machine du monde

CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France

Visuel
Racines du Ciel, détail, 2019, production CRP/ © BijaRi
Racines du Ciel, détail, 2019, production CRP/ © BijaRi

Le CRP/ invite le collectif artistique brésilien Bijari basé à São Paulo, à mener un projet participatif et collaboratif avec des habitants de Douchyles- Mines s’intéressant aux dynamiques, aux synergies ou conflits qui parcourent et configurent un espace public.

Dans le cadre de leur résidence réalisée au printemps 2019, Bijari a proposé sur la place des Nations en face du centre d’art, sur une période d’une semaine, une série d’activités ordinaires ouvertes à tous (lecture, jeux, cuisine, discussions). L’exposition au CRP/ présente les productions du collectif dont certaines ont été réalisées avec les habitants à l’occasion de leur résidence de travail. Les oeuvres qui composent l’exposition rappellent cette expérience et convoquent les recherches menées autour des idées d’(im)permanence, de (dé)placement et de mémoire.

Basé à São Paulo et actif depuis 1997, Bijari est composé de membres issus de formations disciplinaires hétérogènes. Le collectif mène des recherches dans des domaines d’action élargis et complémentaires tels que l’architecture, le design et les arts visuels. On retrouve cette diversité
dans leur production artistique qui se déploie entre sculptures, installations, cartographies et productions audiovisuelles et dont l’objectif converge vers la notion « d’intérêt commun » : l’observation de l’utilisation de l’espace public dans le but de réfléchir à l’imaginaire poétique et collectif qui s’y manifeste.

Dans ce contexte, l’espace public selon Bijari, est compris comme le lieu symbolique de relations qui vont au-delà d’une conceptualisation territoriale et architectonique circonscrite à des usages urbains définis ou préétablis. Guidé par une réflexion pratique et théorique, le collectif s’emploie à créer des situations qui permettent de repenser le contenu politique, social et culturel des concepts de nation et d’appartenance dont la signification est toujours influencée par le contexte historique. L’idée centrale de l’exposition présentée au CRP/ est de réfléchir aux paradoxes qui soustendent
les relations inévitablement conflictuelles entre la construction d’une mémoire collective brésilienne des membres de Bijari et la mémoire étrangère (française), liée aux représentations hégémoniques présentes dans l’inconscient collectif colonial.

CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France
Galerie de l’ancienne poste
Place des Nations
59282 Douchy-les-Mines

> Consulter le site